Dénutrition : faites attention!
07/03/2016 11:29 Aucun commentaire


La dénutrition est une pathologie méconnue du grand public. Elle touche pourtant de nombreux seniors car la perte musculaire commence très jeune. Retraite Plus vous en dit plus...

Des professionnels de la diététique en maison de retraite

"Il est courant qu'un nouveau résident nous arrive en état de dénutrition. S'il vivait seul, était plus ou moins malade et avait perdu l'appétit ou simplement le plaisir de manger." affirme Philippe Caillon, directeur de la maison de retraite St Joseph à Nantes.
Les maisons de retraite font donc appel à des professionnels de la diététique pour élaborer des repas adaptés. Elles se chargent également de veiller au respect des régimes alimentaires des pensionnaires et de leurs impératifs de santé : sans sel, sans cholestérol, sans sucre pour les diabétiques ... Les plats proposés sont toutefois variés et goûteux pour inciter les résidents à s’alimenter convenablement.

Le problème des régimes alimentaires 

Pour Le Pr Darmaun spécialiste en nutrition et praticien au CHU de Nantes, ce sont justement ces régimes alimentaires des pensionnaires relatifs à leurs impératifs de santé qui sont responsables de cette dénutrition. Pour lui, il faudrait s'interroger rééllement sur la pertinence de ces régimes alimentaires au delà de 70 ans. En effet, un régime sans sucre, un régime sans sel ou un régime sans fibres, ce n'est pas très appétissant ! C'est ce que nous explique le Pr Darmaun : "La personne âgée peut lentement glisser vers la dénutrition... sur prescription médicale ! " A nous tous donc d'être extra-vigilants!

Une alimentation saine et équilibrée

En France, 300 000 à 400 000 personnes âgées vivant à domicile sont dénutries. Avec l’âge, la dénutrition entraîne des complications et une mortalité accrue. Ces deux constats font que la dénutrition des personnes âgées représente un problème majeur de santé publique
ayant fait l’objet de recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS). 30 à 50% des personnes âgées souffrent de malnutrition protéino-énergétique. Celle-ci provoque une faiblesse générale ainsi que des troubles de la marche et de l’équilibre.

Une obligation légale pour les maisons de retraite

Les établissements d’accueil ont l’obligation légale depuis 2001 de garantir un apport alimentaire équilibré et d’organiser un suivi nutritionnel des résidents. Contrairement aux préjugés, les besoins énergétiques des personnes âgées ne diminuent pas avec l’âge : au contraire, ils augmentent ! En effet, arrivées au grand âge, les personnes âgées ressentent beaucoup moins la faim et la soif et ont tendance à ne pas s’alimenter suffisamment. Leur apport alimentaire doit être à forte valeur nutritive afin d’éviter les carences et de
booster leur système immunitaire.

(Source : Génération Seniors)

Partager

 Commentaires :

Inscription à la newsletter :
 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de retraite?

Trouvez en 2 clics une maison de retraite près de chez vous, grâce à notre annuaire intéractif !