Aidants : Comment assister un proche hospitalisé?
31/07/2017 10:00 Aucun commentaire


Si vous êtes un aidant, vous serez  malheureusement souvent confronté à des périodes d’hospitalisation de votre proche. Si celui-ci est âgé, vous serez éventuellement également confronté aux difficultés de l’entrée en établissement d’hébergement pour personnes âgées, de façon temporaire ou permanente. Dans tous les cas de figure, sachez que, même si votre proche est déjà pris en charge par l’hôpital ou l’établissement d’hébergement, il a encore besoin de vous ! Votre rôle d’aidant est plus que jamais nécessaire.

Accompagner un proche hospitalisé 

Si l’état de santé de votre proche nécessite une hospitalisation, votre rôle d’aidant sera encore une fois crucial. Effectivement, un établissement de soins est un lieu imposant avec une structure organisationnelle complexe ce qui peut être source d’angoisse, d’insécurité et donc de stress, pour une personne dépendante ou présentant des troubles cognitifs. Vous serez son seul repère. La personne à qui elle pourra s’adresser pour être rassurée. 

L'aidant : La personne de référence

Pour commencer, vous serez la personne de référence à qui les médecins réclameront les différentes informations concernant leur patient. Et ce, surtout si le patient n’est pas en état de le faire lui-même. Vous devrez donc, en premier lieu, vous assurer que tous les renseignements importants soient bien notés dans son dossier. N’oubliez pas de préciser que votre proche souffre de troubles cognitifs, si c’est le cas,  afin de vous assurer qu’il soit adéquatement pris en charge. Informez également l’équipe soignante des évaluations déjà réalisées, de la médication de votre proche et des substances qui lui sont contre-indiquées. Par ailleurs, si votre proche souffre de troubles du comportement, sachez qu’il existe un protocole sur l’utilisation de la contention, de l’isolement et des substances chimiques. En effet, cela ne peut s’appliquer seulement si le patient représente un danger pour lui-même ou les autres. Dès l’arrivée, affirmez votre position sur le sujet et précisez les approches à privilégier. Précisez également au personnel votre position par rapport aux somnifères du soir.

Comment se préparer aux consultations? 

  • Tenez un journal de tous les soins et traitements prodigués à votre proche et de ses médicaments.
  • Inscrivez-y également les coordonnées des membres de l’équipe soignante qui s’occupe généralement de votre proche.
  • Posez toutes vos questions au médecin de façon précise et informez-le des changements et symptômes éventuels que vous aurez remarqués.
  • Après chaque rendez-vous, demandez un compte-rendu de la consultation.

Accompagner un proche hébergé en maison de retraite :

Si votre proche doit être hébergé en EHPAD, vous devrez également le rassurer lorsqu’il emménagera dans ce lieu inconnu où il n’aura plus ses repères. En particulier s’il souffre de troubles cognitifs. C’est une responsabilité importante  pour le proche aidant car la personne aidée peut alors avoir plusieurs réactions comme de la régression, de l'agressivité, de la dépression, de l'insécurité, de l'angoisse ou des troubles du sommeil. Il est donc important d’informer l’aidé et de le situer, même s’il faut se répéter constamment. L’aidant devra aussi s’occuper des échanges avec le corps médical. Tout d’abord, à votre arrivée dans l’établissement, identifiez une personne à qui vous pourrez vous référer et qui sera en mesure de faire le lien entre vous et les différents professionnels qui prendront en charge votre proche. Cette personne pourra également vous informer  sur  l’évolution de la maladie quand vous ne serez pas sur place et vous appeler en cas d’urgence.

Partager

 Commentaires :

Inscription à la newsletter :
 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de retraite?

Trouvez en 2 clics une maison de retraite près de chez vous, grâce à notre annuaire intéractif !