7 clés pour préparer un hébergement en maison de retraite
03/08/2016 11:52 Aucun commentaire


Si le maintien à domicile est la volonté de la majorité des français, il n’en reste pas moins que des questions sécuritaires se posent au fur et à mesure de la perte d’autonomie, imposant la mise en place d’une aide au quotidien (soins à domicile, aménagement et entretien du logement...). Dès lors que cette assistance devient permanente, l’entrée en maison de retraite apparaît comme la meilleure des solutions, pour l’aîné comme pour l’aidant. Retraite Plus vous donne 7 clés pour préparer au mieux l’hébergement de votre proche en maison de retraite :


1. Identifier les besoins de la personne âgée

Plusieurs critères doivent vous guider dans le choix d’une structure adaptée, les plus cruciaux étant son degré de dépendance et les soins médicaux nécessités par sa pathologie.
Ensuite, d’autres critères comme le cadre et l’éventail des prestations devront être pris en compte.

2. Choisir le type d’établissement adapté aux besoins de votre proche

• Les résidences pour personnes âgées valides : Ce type d’établissement convient aux seniors encore valides. Il leur permet d’avoir une vie sociale animée et de bénéficier des services mis en place pour leur confort et leur sécurité
• La résidence service : cette formule, intermédiaire entre le domicile et la maison de retraite, permet une, indépendance de vie et propose de nombreux services et loisirs. Elle n’offre pas de soins médicaux.
• L’accueil de jour : il est destiné aux personnes âgées qui ne peuvent ou ne veulent pas rester chez elles dans la journée.
• Les établissements médicalisés : Ces établissements ont pour mission d’accompagner les personnes âgées vulnérables par une prise en charge globale comprenant l’hébergement, la restauration, l’animation et le soin.

3. Si votre proche a besoin d’un établissement médicalisé, choisir le plus adapté parmi les 3 types de structures existantes :

• Les établissements pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) : fortement médicalisés ils peuvent accueillir des résidents très dépendants (GIR 1 et 2).
• Les unités de soins longue durée (USLD) : situées au sein des hôpitaux, elles accueillent les patients qui doivent bénéficier de très lourds soins médicaux.
• Les unités cognito-comportementales (UCC) : ces unités sont destinées à l’accueil de patients valides atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’autres types de démence.


4. Effectuer des visites sur place

Après avoir identifié quel type d’établissement convient le mieux à la personne âgée, il est primordial d’effectuer des visites sur place afin de vérifier certains points importants tels que : la formation du personnel et son nombre, la sécurité et l’hygiène des lieux, la restauration, le confort ainsi que la diversité des animations. Associez votre proche aux visites : son ressenti sur place sera un bon indicateur.

5. Financer le séjour grâce à des aides sociales

Les tarifs des maisons de retraite varient selon les établissements et les régions et peuvent osciller de 1 400 € mensuels en province à plus de 3 000 € en Ile-de-France. Ce tarif se décompose en trois parties, certaines pouvant être subventionnées et d’autres, restant à la charge du résident.

Les aides disponibles :
L’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) : destinée aux personnes âgées dépendantes, elle est versée par le département soit directement au demandeur, soit à la maison de retraite qui l’héberge.
L’ASPA (Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées) : cette aide est allouée aux personnes âgées justifiant de très faibles revenus.
Les allocations logement (APL, ALS) : elles peuvent être versées à une personne âgée hébergée dans une maison de retraite agréée (APL) ou non (ALS), lorsque ses ressources sont insuffisantes.
L’obligation alimentaire : réclamée auprès des proches parents, dans la mesure de leurs moyens, elle est destinée à compléter la participation de la personne âgée au paiement de ses frais d’hébergement.
L’ASH (Aide Sociale à l’Hébergement) : versée par le conseil du département, cette aide permet de régler le reste à charge des frais d’hébergement lorsque le résident ne dispose pas de revenus suffisants pour le faire.

Pour aller + loin : Pour tout savoir sur les aides disponibles, téléchargez la fiche mémo #1 ou le guide “L’APA et autres aides sociales” sur retraiteplus.fr

6. Préparer l’entrée en maison de retraite bien en amont : trouver une place disponible et rencontrer le directeur de l’établissement

Trouvez une place disponible avec Retraite Plus : Informés en temps réel des places disponibles grâce à une base de données référençant plus de 2000 établissements et leurs critères (type de chambre, équipements, niveau de médicalisation...), les conseillers Retraite Plus peuvent orienter gratuitement les familles vers des maisons de retraite adaptées, dans les meilleurs délais.
Une fois l’établissement choisi, il faut fixer une rencontre avec le directeur et le médecin coordonnateur afin de remplir le dossier d’admission. Le médecin fera un bilan gérontologique du demandeur afin d’évaluer son degré d’autonomie, en se basant sur son évaluation AGGIR et sur les indications de son médecin traitant. La commission d’admission communiquera ensuite sa décision en fonction des indications médicales et des disponibilités. Dans le mois suivant l’admission, un contrat de séjour devra être signé entre l’établissement et le résident.

7. Rendre l’emménagement agréable

En apportant du petit mobilier afin de personnaliser la chambre du futur résident. Le linge est, en général, fourni par l’établissement.
Il faudra également penser à régler les détails concernant le logement anciennement occupé par la personne âgée (résiliation du bail, mise en vente ou en location). Enfin, gardez en tête qu’une bonne intégration en maison de retraite est l’aboutissement d’un parcours progressif et nécessite forcément un temps d’adaptation.
À savoir : Certaines maisons de retraite prévoient une période d’essai. L’admission n’est pas alors considérée comme définitive.

 

 

Partager

 Commentaires :

Inscription à la newsletter :
 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de retraite?

Trouvez en 2 clics une maison de retraite près de chez vous, grâce à notre annuaire intéractif !