Comment diagnostiquer une angine de poitrine?
07/07/2016 10:33 Aucun commentaire


Ancien interne des hôpitaux de Reims et ancien chef de service de l’hôpital de Reims, le docteur Elisha James Ouzan, médecin cardiologue, est, depuis 2010, le chef de service de l’unité de cardiologie de l’hôpital Hadassah de Jérusalem. Spécialiste des maladies valvulaires et de l’insuffisance cardiaque, il nous parle des outils du diagnostic pour l’angine de poitrine. 

Comment déceler l’angine de poitrine

L’électrocardiogramme de base permet d’orienter le diagnostic, ensuite l’épreuve d’effort, qui est un examen sans danger sans radiations et peu coûteux, permet de faire le diagnostic. Dans le cas où il n’est pas concluant, il existe des tests plus sophistiqués. Dans un premier temps, on a recours à la scintigraphie cardiaque au thallium qui est une épreuve d’effort couplée d’une injection isotope. Elle permet un diagnostic précis.

On peut également faire une échographie, elle permet de voir dans certains cas d’angine de poitrine prononcée des troubles de la cinétique du ventricule gauche. dans tous les cas, il est nécessaire de faire une échographie au repos et une écho-d’effort minimal et une échographie d’effort maximal.

La coronarographie virtuelle

Il existe une troisième possibilité d'examen : la coronarographie virtuelle. Il s'agit d'une injection de produit de contraste qui est conseillée dans le cas des patients jeunes. Tous ces examens nous amènent vers la coronarographie classique qui est l’examen de référence pour poser un diagnostic. Elle consiste à monter des sondes au cœur et à injecter un produit de contraste pour visualiser le chemin des coronaires. Cela permet de voir s’il y a un rétrécissement. Le patient est sous anesthésie locale et peut suivre l’opération.

Pour en savoir plus, regardez la vidéo suivante :

 

 

Partager

 Commentaires :

 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de retraite?

Trouvez en 2 clics une maison de retraite près de chez vous, grâce à notre annuaire intéractif !

Inscription à la newsletter :