Maintien à domicile ou maison de retraite : un choix cornélien
07/03/2017 14:06 Aucun commentaire


Si le maintien à domicile est la volonté de la majorité des français, encouragés dans ce choix par les pouvoirs publics, il n’en reste pas moins que de vraies questions sécuritaires se posent et imposent notamment la mise en place d’une assistance au quotidien.

En effet, bien que vieillir à domicile soit la solution la plus prisée par les français, il faut savoir que les moyens d'arriver à cet objectif sont souvent complexes. Ils passent par la réorganisation du cadre de vie avec révision du logement de la personne âgée (Seulement 6 % des logements sont adaptés aux seniors en perte d’autonomie. 450 000 chutes ont lieu chaque année dont 62 % à domicile) et la mise en place d'heures de soutien à domicile, ce qui peut être difficile à organiser de façon optimale. Pour vous y aider, Retraite Plus lance un nouveau service de maintien à domicile.

Objets connectés, gestes qui sauvent, prendre sa santé en main pour rester chez soi

Lorsqu’on leur pose la question, une grande majorité de seniors forment le souhait de vivre le plus longtemps possible dans leur maison pour garder leurs habitudes de vie, leur autonomie. Ce souhait s’accompagne bien souvent d’une condition : celle d’être en bonne santé et en sécurité. Avec le développement d’internet et du concept d’e-santé, une nouvelle façon de gérer sa santé se met en place et permet de prolonger la vie dans sa maison et en toute sécurité pour de nombreux seniors.
Voici un petit tour d’horizon des solutions qui modifient notre rapport à la vieillesse et à la santé.

Des objets connectés pour surveiller et alerter

Prévenir les chutes, une des premières causes d’hospitalisation des personnes âgées, est certainement une des premières situations auxquelles a répondu la création d’objets connectés comme le pendentif d’alerte ou la ceinture anti-fractures.

De plus en plus de seniors font ainsi équiper leur logement de capteurs qui détectent les mouvements et donc les chutes ; reliés aux services d’urgence, ils donnent l’alerte lors de toute situation anormale. Dans le même ordre de pensée, d’autres objets sont venus compléter la gamme afin de rassurer leurs utilisateurs  ainsi que leurs proches : capteur de sommeil à installer sur un lit, verre connecté pour prévenir la déshydratation, bracelet connecté pour capter le rythme cardiaque…

Des objets connectés qui sont aussi des dispositifs médicaux

En plus d’assurer la sécurité, les nouveaux objets connectés permettent d’assurer une veille médicale. Véritables dispositifs médicaux, ils permettent non seulement de contrôler un certain nombre d’indicateurs pour des maladies chroniques mais aussi de participer à la mise en place de soins et de prévenir d’éventuelles complications.

Un lecteur de glycémie sans piqure pour une meilleure surveillance de tous les types de diabète, un capteur permettant de suivre la digestion et d’anticiper, une bandelette urinaire pour un diagnostic rapide et fiable d’une infection… les nouveaux objets connectés sont plus simples d’utilisation que ce soit pour le patient ou pour le personnel médical qui se déplace à domicile. Ils  permettent ainsi de prolonger l’autonomie de la personne âgée à son domicile.

Les gestes qui sauvent, une autre manière d’appréhender l’auto-gestion de sa santé 

La médecine préventive passe aussi par une meilleure information des maladies et risques survenant avec la vieillesse et la formation aux gestes qui sauvent toutes générations confondues.

Savoir identifier les premiers signes d’un AVC ou d’un infarctus, savoir comment réagir face à une telle situation permet de sauver des vies chaque année. Bien sûr ne s’agit pas d’installer un défibrillateur chez soi mais simplement de connaître et savoir effectuer les quelques gestes qui permettront de mettre une personne en sécurité le temps de l’arrivée des secours médicaux professionnels.

La maison de retraite  quand le maintien à domicile n’est plus possible

Ce maintien à domicile repose beaucoup sur la solidarité familiale, sur les épaules de conjoints vieillissants ou sur celles d’enfants qui doivent renoncer pour cela à une partie de leurs activités professionnelles et familiales. Confrontés à la perte progressive d’autonomie de leur proche, parfois de manière brutale avec la survenue de maladies comme Alzheimer ou Parkinson, ces aidants familiaux se retrouvent souvent désemparés. En effet, lorsque la personne âgée nécessite une surveillance de tous les instants, l’entrée en maison de retraite médicalisée ou en EHPAD s’impose comme la meilleure des solutions pour l’aîné d’abord, mais aussi pour l’aidant. C’est pour ce dernier un soulagement de savoir que des personnes compétentes prendront soin de la personne âgée et géreront les difficultés quotidiennes inhérentes à son état.

Notre équipe de conseillers est à votre service pour vous aider à trouver l’établissement le plus adapté à votre proche. Contactez-nous au : 0800 941 340

Partager

 Commentaires :

Inscription à la newsletter :
 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de retraite?

Trouvez en 2 clics une maison de retraite près de chez vous, grâce à notre annuaire intéractif !