Assumé et épanoui, le vieux serait-il le nouveau jeune ?
09/08/2016 15:30 Aucun commentaire


Depuis peu, les mannequins seniors font leur apparition dans les magazines de mode ! Egéries de grandes marques, ces mannequins nouvelle génération semblent réellement devenir des phénomènes de mode ! Mais pourquoi ? Pour quelle raison, ces magazines choisiraient-ils aujourd’hui une femme mûre pour représenter leur marque plutôt qu’un tout jeune mannequin à peine pubère comme on a l’habitude d’en voir sur toutes les pages de nos magazines préférés!

Qu’est ce qui a bien pu faire évoluer les mentalités du monde de la mode dont les préoccupations étaient il ya peu, de prononcer des diktats auxquels les adolescentes du monde entier s’empressaient d’obéir, parfois même au prix de leur santé voire de leur vie! Apparemment, les magazines et les marques n’ont plus le choix ! Le public veut un nouveau type de mannequins : des mannequins atypiques : des femmes pulpeuses, des handicapés ou des mannequins d’âge mûr ! La diversité a le vent en poupe...

Assumer la vieillesse : une démarche qui s’affirme

En 2013 déjà, la marque de vêtements American Apparel, plutôt habituée à utiliser des mannequins ultra jeunes choisit Jacky, une « vieille» dame aux cheveux grisonnants et aux rides assumées pour promouvoir une de ses lignes de vêtements. Le but : attirer l’attention sur la marque. Pour un effet plus choc, les poses des mannequins âgées restent les mêmes que celles de leurs consœurs plus jeunes. Une campagne visuelle audacieuse accompagnée du slogan “Le sex-appeal n’a pas de date d’expiration”. Cette tendance prend de l’ampleur puisque Charlotte Rampling, à la veille de ses 70 ans, a été choisie pour incarner le nouveau visage des cosmétiques Nars. Par ailleurs, on voit régulièrement Carmen Dell Orefice (82 ans) faire les Unes des magazines.Ou encore Jacqueline Murdoch, alias Tajah, la doyenne, qui fut égérie Lanvin à 83 ans !

Alors, même si les buts ne sont pas tous avoués, l’image du grand père à l’élégance sage ou de la senior au petit chignon bien lissé, c’est bel et bien fini !

Alibi commercial pour toucher les acteurs de la Silver Economy ou réelle évolution des mentalités?

Ce n’est pas encore très clair ....
En sachant que les femmes de plus de 50 ans dépensent beaucoup plus d'argent pour elles mêmes que leurs consoeurs plus jeunes. Peut-on quand même considérer que les mentalités ont évolué par rapport à la perception des personnes plus âgées ?
Serge Guérin, sociologue et auteur de La nouvelle société des seniors en est convaincu.
Il explique d’ailleurs sa théorie, dans le journal Le Point :
«Mettre en avant le grand-âge, c’est jouer d’une certaine nostalgie, de l’idée rassurante d’un autrefois idéalisé». Mais c’est aussi selon lui : « un moyen pour les marques de luxe de s’approprier une histoire, une ancienneté».

Partager

 Commentaires :

 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de retraite?

Trouvez en 2 clics une maison de retraite près de chez vous, grâce à notre annuaire intéractif !

Inscription à la newsletter :