Le Burn-out chez les aidants : Comment s'en sortir?
30/08/2016 12:07 Aucun commentaire


Que vous soyez un aidant qui doit jongler avec vie professionnelle et prise en charge d'un proche âgé ou bien un employé particulièrement stressé, le Burn-out peut vous toucher de la même manière. Retraite Plus vous donne quelques clés pour le prévenir:

Le Burn Out : comment s’en sortir?

Pour sortir de la spirale du Burn-out, il est généralement conseillé de se faire prescrire des  antidépresseurs. Ceux-ci  seront bien évidemment accompagnés d’une psychothérapie de longue durée et d’un arrêt de travail prolongé. Le but : reconstruire l’individu.

En effet, il ne faut pas sous-estimer l’importance du travail sur la construction psychologique de l’individu. Pour le Dr Legeron*, le travail est protecteur de la santé : il permet de forger des liens sociaux et d’apprendre la performance. D’ailleurs, les gens qui travaillent sont moins sujets à la dépression et aux maladies cardio-vasculaires que les autres. Néanmoins un environnement hostile un travail peut énormément nuire à une personnalité. Le monde du travail, les partenaires sociaux et les pouvoirs publics devraient s’interroger sur les dégâts causés, par leur environnement de travail, au cerveau de leurs salariés.

Le Burn-out : comment le prévenir ?

Il faut savoir qu’il existe des signes avant-coureurs du Burn-out que l’on doit apprendre à reconnaitre afin de lever le pied et ralentir le rythme. Pour commencer, tous les signaux d'un niveau de stress élevé en permanence doivent alerter et faire penser a un éventuel Burn-out. Douleurs, palpitations cardiaques, digestion difficile et troubles du sommeil sont des signes avant –coureurs de cette pathologie. Dans le domaine cognitif, si on  a également du mal à se concentrer et qu’on est moins créatif, on doit jouer de prudence.
Dans le domaine émotionnel, il existe également des symptômes avant coureurs du Burn out : on devient plus irritable, on est anxieux pour rien, on a le sentiment de ne plus valoir grand-chose. Dans le domaine comportemental : on a tendance à s’isoler et à augmenter sa consommation de café et de tabac.

La solution : Prendre soin de soi

Face au Burn-out, personne n’est protégé !
La bonne attitude : prendre soin de soi et surtout prendre la bonne distance par rapport à son travail.

Catherine Vasey,  auteur du livre: Burnout, le détecter et le prévenir, va encore plus loin :
Selon elle, il faudrait gérer le travail autrement. En apprenant à faire de petites pauses. En se levant de son poste à plusieurs reprises mais également en se focalisant sur les bons côtés de notre travail : ce qui nous motive et ce qui nous inspire. « Le principe de base, c’est de ne pas focaliser sur ce qui est stressant, usant, mais sur la façon dont on peut prendre soin de soi. »
L’objectif : « Ne plus terminer une journée de travail en étant complètement épuisé, au point de ne plus pouvoir s’investir dans sa vie privée. Il n’est pas juste de sacrifier toute son énergie au travail ».

Car en effet, le travail c’est bien ! Mais il y a la vie aussi….

*Ancien interne des hôpitaux de Paris, psychiatre, post-doctoral fellow en Californie, attaché de consultations dans les services universitaires de l'hôpital Saint-Anne et enseignant à Sciences Po, Paris. Également fondateur de l’institut Stimulus (cabinet de conseil aux entreprises sur le stress au travail), Le Dr Legeron est Le spécialiste du Burn-out ou stress au travail. 

Partager

 Commentaires :

Inscription à la newsletter :
 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de retraite?

Trouvez en 2 clics une maison de retraite près de chez vous, grâce à notre annuaire intéractif !