Déconfinement en Ehpad : retour des activités et conditions de visites moins contraignantes

Catégorie
Déconfinement en Ehpad : retour des activités et conditions de visites moins contraignantes
Déconfinement en Ehpad : retour des activités et conditions de visites moins contraignantes

Deux récents documents officiels datant du début du mois de juin précisent de nouvelles modalités de déconfinement en EHPAD. Ils expliquent avant tout les conditions de retour de certaines activités au sein des établissements ainsi qu’un assouplissement pour les visites des proches. 

 

Ces nouvelles mesures ministérielles  sont accueillies avec beaucoup de soulagement par les résidents des EHPAD, les professionnels et  les familles. À l'heure du déconfinement des français, nos aînés vont enfin pouvoir respirer dans tous les sens du terme. Les restrictions imposées par la nécessité et la sécurité liées à la protection de nos proches a laissé certains séquelles. De nombreux aide-soignants, directeurs d’établissements et autres professionnels ont tiré la sonnette d’alarme face à une situation qui ne pouvait plus durer. Ils dénoncent une baisse de tonus chez de nombreux résidents, une perte d’appétit et  même d’envie de vivre. Ces symptômes en effet alarmants risquent de conduire à des syndromes de glissement qu’il ne faut pas prendre à la légère. 

Conditions de visites assouplies et retour encadré à des activités et repas en groupe ont déjà redonné le sourire à de nombreux résidents d’EHPAD de toute la France. 

 

Des activités salutaires après la crise

 

Dans la conjoncture actuelle et après la crise, on se rend plus que jamais compte des nombreux bénéfices que les activités physiques et récréatives ont sur les résidents d’EHPAD. C’est d’ailleurs le constat que toute l’équipe de Retraite Plus a pu faire lors du concours peinture auquel ont participé plus de 200 établissements de toute la France. Les participants devraient découvrir cette semaine les oeuvres qui seront récompensées d’un prix et seront également publiées sur notre site. Tout au long du concours organisé lors d’ateliers gérés par les animateurs et autres professionnels des établissements, nous avons reçu des témoignages de bien-être et d’instants de bonheur, accompagnés souvent de clichés qui font chaud au coeur. 

Ainsi, suite aux nouveaux assouplissements, nos aînés vont enfin pouvoir retrouver une partie de leurs habitudes dans le respect des gestes barrières. Des activités internes en petit groupe sont à nouveau autorisées. Il en est  de même pour les soins et le bien-être comme l’esthétique, la coiffure et les séances de kinésithérapie au sein des établissements. Pour les cours de gymnastique et les jeux de société, chaque résident devra se contenter d’une participation “sur le palier de sa porte” mais il s’agit tout de même d’une très bonne nouvelle pour la plupart d’entre eux. Lorsque les établissements sont dotés d’espaces extérieurs, les résidents bénéficient de commodités supplémentaires. Activités collectives en petits groupes à l’extérieur, promenades individuelles, seul ou accompagné d’un professionnel de l’établissement, jardinage, intervention de coachs, musiciens, prestations de chant et autres animations auxquelles les résidents peuvent participer depuis leur balcon ou leur fenêtre. Les repas sont à nouveau pris ensemble, également en petits groupes et dans le respect  des distances de sécurité. 

Au-delà des consignes nationales, les directeurs et directrices d’établissement sont amenés à prendre les mesures adaptées à la situation de leur établissement. 



De nouvelles commodités concernant les visites des proches

 

Même si les visites ne sont pas encore tout à fait identiques à ce qu’elles étaient avant le coronavirus, le gouvernement a franchi un nouveau pas dans le déconfinement en EHPAD. Alors que plusieurs établissements avaient installé une vitre transparente pour les visites, ils ont enfin pu l’échanger contre de “vraies rencontres”. Lors des visites en extérieur,  qui restent à privilégier, plus de deux personnes sont enfin admises. 

En accord avec la direction de chaque établissement et si les conditions le permettent, on assiste également à un retour des visites en chambre, limitées toutefois à deux personnes, et ce, pour tous les résidents et plus seulement pour des impératifs liés à l’état de santé ou sur demande expressive de leur part.

Les petits-enfants pourront également revoir leurs grands-parents puisque les mineurs sont de nouveau autorisés à leur rendre visite, pour autant qu’ils soient en mesure  de respecter les consignes de sécurité. En dessous de 15 ans, ils doivent être toutefois accompagnés d’un adulte. 

Si pour certains, ces assouplissements ne sont pas suffisants, d’autres appellent toujours à la prudence. A quand le jour où les résidents pourront enfin serrer leurs proches dans leurs bras ? On l’espère très prochainement mais la patience reste  de mise. 

 

Les établissements se préparent à l’accueil des nouveaux résidents

 

La crise semble vraisemblablement derrière nous. Alors que les établissements étaient sur le pied de guerre pour protéger leurs résidents  et qu’ils ont dû gérer différentes conséquences comme l’épuisement du personnel et les entrées urgentes dans un contexte difficile, ils peuvent enfin reprendre le cours normal des choses. Comme le témoigne cette  directrice d’un Ehpad associatif de Marseille pour le site spécialisé Gerontonews : “Moi qui pensais qu’au vu du nombre de décès dans certains Ehpad au plus fort de la crise, notre image serait encore dégradée et les demandes moins nombreuses, je constate en tout cas que ce n'est pas le cas".  Elle ajoute également :  "L'histoire de ce couple nous a en tout cas fait réfléchir, et a réenclenché la dynamique des admissions", avant de préciser que les demandes d'admission repartent à la hausse, "au rythme d'une par jour en moyenne depuis quinze jours". 

Comme le témoigne également ce nouveau projet porté par le conseil départemental des Landes, avec le soutien de l’agence régionale de santé (ARS) : l'ouverture prochaine d'un Ehpad qui prendra la forme d'un village spécialisé dans l'accueil de personnes âgées atteintes de démences. Un concept inédit en France. Les responsables prévoient en effet d'y accueillir 90 villageois en hébergement permanent dès le 11 juin prochain. (source Gerontonews).

Même si les impératifs sanitaires restent contraignants, les directeurs et directrices d’établissements sont heureux de pouvoir enfin accueillir les nouveaux résidents avec toute l’attention et la sérénité qu’ils méritent. L’accompagnement de la famille lors des nouvelles entrées et d’autres modalités restent à gérer et à repenser mais les responsables se disent généralement prêts à s’adapter à la nouvelle situation pour offrir des conditions optimales d’accueil des nouveaux résidents. 



Partagez cet article :



Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée