Enfin un médicament pour la maladie d’Alzheimer ?

Catégorie
Enfin un médicament pour la maladie d’Alzheimer ?
Enfin un médicament pour la maladie d’Alzheimer ?

Alors que les seuls traitements disponibles à l’heure actuelle agissent plutôt sur les symptômes de la maladie d’Alzheimer, un laboratoire américain est sur le point de commercialiser un médicament permettant de faire reculer la progression de la maladie. 

 

Rappelons que face à la maladie d’Alzheimer, principale maladie neurodégénérative qui concerne 72% des résidents en maison de retraite et représente 225 000 nouveaux cas chaque année, la médication reste globalement impuissante. 

Le premier médicament contre la maladie d’Alzheimer pourrait bientôt être disponible sur le marché américain, s’il passe la dernière étape des autorisations. En effet, le laboratoire américain Biogen qui a développé l’aducanumab vient de déposer une autorisation auprès de la Food and drug administration (FDA), l’agence de santé américaine. "En cas d'approbation par la FDA, l'aducanumab serait le premier traitement susceptible de modifier de manière significative le cours de la maladie d'Alzheimer", a déclaré le laboratoire américain Biogen dans un communiqué daté du 8 juillet 2020. (source : Sciences et Avenir). Il faudrait compter environ une année pour avoir une décision finale de la FDA. Ce qui signifie qu’en 2021, on pourrait enfin voir apparaître le médicament sur le marché.

 

La piste de l’immunité pour la maladie d’Alzheimer aurait porté ses fruits

 

Parmi les nombreuses pistes de traitement étudiées, l’immunothérapie face à la maladie d’Alzheimer a déjà donné lieu à des études concluantes. Le laboratoire Biogen relance ainsi le débat du traitement de la maladie d’Alzheimer par l’immunothérapie. En effet, l’aducanumab est un anticorps de type monoclonal censé réduire l’accumulation des agrégés de Bêta-Amyloïdes présents dans le cerveau des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et ralentir ainsi la neurodégénérescence et la progression de la maladie.

 La maladie d’Alzheimer se manifeste en effet par deux caractéristiques physiologiques au niveau du  cerveau : la présence de plaques séniles et la dégénérescence neurofibrillaire. Si certains facteurs de risque sont mis en évidence, nous ne connaissons, à ce jour, pas de cause particulière provoquant ces mécanismes liés à la maladie. Les plaques séniles sont constituées principalement d’un peptide amyloïde, normalement présent dans l’organisme , mais qui a tendance, dans un cerveau atteint de la maladie, à s’agréger et à s’enchevêtrer sous la forme de plaques séniles, en continuelle augmentation. Les dégénérescences neurofibrillaires, quant à elles, sont des enchevêtrements de fibrilles situés, cette fois-ci, à l’intérieur des neurones. 

Après plusieurs essais cliniques et une réévaluation des premiers résultats par une analyse plus vaste, on aurait constaté que les patients recevant une dose élevée  d’aducanumab présenteraient une réduction de 23% de leur taux de déclin.  

Il est  important de préciser toutefois que les résultats obtenus concernent des patients souffrant d’un stade précoce de la maladie d’Alzheimer. 

 

Ces résultats représentent un réel espoir pour la recherche et le traitement de la  maladie d’Alzheimer. 

 

Comment reconnaître les symptômes de la maladie d’Alzheimer ? 

 

Les symptômes les plus caractéristiques de la maladie d’Alzheimer sont évidemment :

  • Les pertes de mémoire qui concernent en priorité des informations récemment apprises. Cette particularité permet justement de différencier ce symptôme de simples oublis liés parfois à l’âge. 
  • On observe également des difficultés à se concentrer, à suivre un plan ou une recette pourtant connue, à manier les nombres.  
  • Les tâches du quotidien peuvent devenir difficiles à effectuer, que ce soit à la maison ou au travail. Les malades d’Alzheimer  peuvent oublier certains trajets en voiture alors qu’ils les connaissaient parfaitement auparavant. 
  • La confusion dans les notions de lieu et de temps font également partie des signes caractéristiques de la maladie d’Alzheimer. Les dates, les périodes, les saisons ont tendance à devenir des notions abstraites. Les malades d’Alzheimer peuvent confondre les lieux et oublier comment ils sont arrivés à un certain endroit.
  • Certains troubles de la vision peuvent être l’un des symptômes de la maladie d’Alzheimer. Certaines personnes peuvent éprouver des difficultés à lire, à distinguer les couleurs ou les contrastes, à évaluer les distances. Elles peuvent également ne pas se reconnaître dans le miroir et penser que quelqu'un d’autre est dans la pièce.
  • Éprouver des difficultés d’expression orale. Ils cherchent leurs mots, utilisent un mot pour un autre, ont du mal à se joindre à une conversation, perdent le fil des idées.
  • Perdre la capacité de ranger correctement. En effet, les malades d’Alzheimer peuvent ranger des objets dans des endroits insolites et ne plus savoir où ils les ont rangés. Ils ont du mal à retrouver leurs affaires au quotidien, peuvent les égarer sans être capables de revenir sur leurs pas pour les retrouver. Il arrive même qu’ils accusent  les autres de les avoir volées. Attention, égarer des objets de temps en temps ne signifie pas être atteint de la maladie d’Alzheimer. Avec l’âge, il peut arriver que l’on oublie où l’on a posé ou rangé un objet mais l'on conserve généralement la capacité de retrouver son parcours pour le retrouver. 
  • Le jugement est amoindri. Ceci est particulièrement vrai pour le rapport à l’argent. Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer perdent souvent leur capacité à évaluer les dépenses nécessaires et peuvent distribuer de grandes sommes d’argent à des télévendeurs. Elles ont également tendance à être plus négligentes pour tout ce qui concerne leur toilette et hygiène personnelle. 
  • Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ont tendance à diminuer leurs activités sociales, à ne plus savoir quels sont leurs loisirs favoris. 
  • On peut constater également des changements d’humeur et de la personnalité chez les malades d’Alzheimer. Ils peuvent devenir anxieux, déprimés, introvertis, ou au contraire plus extravertis qu’auparavant. 

 

Certains signes de vieillissement peuvent ressembler aux symptômes mentionnés ci-dessus. Ils se différencient essentiellement par leur aspect épisodique et plus léger. En cas de doute, il est impératif de consulter un médecin qui pourra décider de pratiquer certains examens afin de poser un diagnostic précis. 


(Sources : alzheimer's association) 

 

Si vous souhaitez trouver un établissement qui prend en charge de manière optimale les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, les conseilles de Retraite  Plus sont à votre écoute pour vous conseiller et vous guider gratuitement dans toutes vos démarches. 

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez nous contacter au 0805 14 14 14

Partagez cet article :



Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée