Ehpad : La ministre veut des infirmières de nuit
30/05/2018 13:34 Aucun commentaire


C'est en effet, une des mesures que la ministre de la Santé doit en principe annoncer aujourd'hui lors de la présentation de son plan détaillé pour la prise en charge de la dépendance.

Des mesures immédiates concernant les EHPAD

C'est ce qu'a prévu Agnès Buzyn suite aux différents mouvements de grève qui ont rythmé l'actualité ces derniers temps. Interrogée sur France Inter, la ministre a d'ores et déjà annoncé vouloir instaurer l'emploi d'infirmières de nuit dans les EHPAD et maisons de retraite souffrant de manque de personnel. L'objectif est double : suppléer à la main d'oeuvre manquante mais également de désengorger les services d'urgence des hôpitaux en disposant d'infirmières de nuit habilitées à administrer sur place les soins d'urgence aux résidents. En plus de cela, elle prévoit une enveloppe de 430 millions d'euros, qui sera injectée dans le budget déstiné aux soins des résidents, sur trois ans, «soit 20.000 postes supplémentaires en équivalent temps plein».

Développer la télémédecine

Un autre objectif semble également être prévu par la ministre : le développement des services de télémédecine en particulier dans les EHPAD et les maisons de retraite. Effectivement, cette technologie de médecine à distance aura pour but de prescrire des actes qui ne sont pas pris en charge par l'Assurance maladie. Il s'agirait de programmer des consultations à distance pour certains cas médicaux bien précis. Par exemple, demander conseil à un dermatologue grâce un appel vidéo via internet ou bien faire un suivi avec un cardiologue après une opération sera possible. En cas de besoin, il sera également possible de parler à un psychiatre depuis sa propre chambre. Toutes ces dispositions sont destinées à alléger les lourdeurs et les lenteurs de notre système de santé.


Penser une société plus inclusive pour prendre en charge nos aînés

C'est le nouveau slogan du gouvernement qui s'est donné pour objectif d'apaiser la colère du personnel des EHPAD. Si ces mesures ne résoudront pas tous les problèmes, il s'agit en tous cas d'une première réponse à un problème de société qui touche près de 600.000 personnes, vivant dans l'un des 7.200 Ehpad français. Dans le but d'améliorer la situation, d'autres mesures sont prévues comme l'augmentation des moyens financiers alloués aux EHPAD : "430 millions d'euros doivent être injectés, soit 20.000 postes supplémentaires en équivalent temps plein". 

Un accord sur le reste à charge prévu pour mi-juin

C'est ce qu'a laissé entendre Madame Agnès Buzyn. Plus précisément, il s'agirait apparemment d'un accord sur le reste à charge en matière de prothèses dentaires, auditives et optique. Pour cela, la ministre a reçu les acteurs de l'optique et des prothèses dentaires et auditives. Son but : aboutir à la création d'un panier de soins «standard» pour lequel le patient n'aura aucun reste à charge. «S'agissant des lunettes, des prothèses dentaires et de l'audition, je fixe l'objectif de 100% de prise en charge d'ici à 2022», avait promis Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle. 

 

 

Partager

 Commentaires :

Inscription à la newsletter :
 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de retraite?

Trouvez en 2 clics une maison de retraite près de chez vous, grâce à notre annuaire intéractif !