Troubles de mémoire : serait-ce Alzheimer?
14/05/2018 12:40 Aucun commentaire


La maladie d’Alzheimer, redoutée par neuf français sur dix, constitue sans doute le fléau du siècle. Mais entre les légers troubles de mémoire dus à l'âge et ceux annonçant l'apparition des symptômes de la maladie d'Alzheimer, la frontière est très mince. Alors comment savoir?

La maladie d'Alzheimer : une maladie neurodégénérative

Chaque année, ce sont 225 000 nouveaux cas de maladie d'Alzheimer  diagnostiqués en France. En effet, déjà 900 000 personnes en souffrent dans notre pays et plus de 44 millions à travers le monde. Qualifiée de maladie neurodégénérative parce qu’elle entraîne progressivement la disparition des neurones et l’atrophie du cerveau, la maladie d’Alzheimer se caractérise effectivement par des pertes de mémoire. Car ce sont les neurones, situés dans la région de l’hippocampe - siège de la mémoire - qui sont touchés en premier lieu. Ensuite, d’autres zones du cerveau sont également atteintes, ce qui entraîne peu à peu des troubles de l’orientation, du langage, du raisonnement et du comportement.

Troubles de la mémoire, bénins ou non?

Si vous ou votre proche souffrez de troubles de la mémoire, pas d'affolement! Il s'agit peut-être de troubles bénins et non pas de symptômes annonçant la survenue de la maladie d'Alzheimer. Effectivement, un stress trop important peut empêcher de se concentrer sur des choses simples et provoquer des troubles de mémoire. Inutile pour autant d’aller faire d’urgence un diagnostic Alzheimer, car il y a de fortes chances qu’en réduisant un peu votre rythme de vie, vous parvieniez à remettre de l’ordre dans vos idées et dans vos souvenirs. Par ailleurs, une dépression ainsi que l’usage d’antidépresseurs ou de somnifères sont souvent à l’origine de troubles de la mémoire plus ou moins importants. Réduire, là encore, la posologie, en concertation avec son médecin traitant peut s’avérer tout à fait bénéfique et éliminer les troubles de mémoire.

La ménopause et l'alcoolisme

D'autres facteurs externes peuvent également provoquer ces troubles. La ménopause par exemple, entraîne bien souvent des problèmes de concentration et de mémorisation dus à la baisse des œstrogènes. Toutefois, il suffit d'un apport en œstrogènes pour protéger la mémoire et les fonctions cognitives. L’alcoolisme également, tout comme l’usage de drogues illicites, a un terrible impact sur la mémoire et les capacités de concentration. Dans ce cas là, faire une cure de désintoxication s'avère être la seule solution. Mais ce n'est pas tout, des carences importantes en vitamines ou une anémie entraînent des pertes de mémoire et de concentration et doivent être rapidement comblées afin de pallier à ce problème et réduire ces troubles.

Les véritables symptômes d'Alzheimer

Ces symptômes sont différents des simples troubles de la mémoire énoncés plus haut. En effet, s'il peut parfois arriver à tout un chacun d’oublier le nom d’une personne ou l’heure d’un rendez-vous, puis de s’en rappeler ensuite. Une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer, elle, oublie systématiquement tous les événements récents et ne s’en souviendra jamais. De même, s'il est parfois difficile pour nous, de trouver le mot juste. Le malade, lui, a tendance à perdre l’emploi de mots courants pour leur substituer des mots incongrus, et à ne jamais finir ses phrases, ce qui rend son discours souvent incompréhensible. S’il nous arrive d’oublier le jour de la semaine, voire l’endroit où l’on se rend, le malade Alzheimer peut se croire en une autre saison ou en une autre année. Il se perd très facilement, même dans des lieux qu’il connaît, et ne se souvient plus où il habite, ni comment s’y rendre. On peut aussi régulièrement chercher ses clés sans être atteint de la maladie d’Alzheimer. Ce qui caractérise réellement le malade d’Alzheimer, c’est soit un désordre permanent car il ne sait plus ranger, soit le fait de retrouver des objets dans des endroits inappropriés.

Alzheimer : une maladie qui altère la perception des visages

Comme l’association allemande Alzheimer Forschung Initiative l'a bien illustré dans sa récente campagne de sensibilisation présentant les troubles liés à la maladie d’Alzheimer, les malades d'Alzheimer ont souvent du mal à reconnaître leurs proches aidants ou même certaines personnes de leur  famille qu’ils ont pourtant l’habitude de voir. En effet, il leur faut un peu de temps pour que leur esprit qui reçoit des images altérées des visages, les reconstitue. C'est donc pour sensibiliser le grand public à ces troubles, que l'association a crée quatre affiches avec des portraits de personnes difficilement identifiables. Chaque image étant constituée de centaines de pièces de puzzle, représentant ainsi la vision troublée et les souvenirs qui se dispersent. Pour pallier à ces troubles, il existe plusieurs solutions dont l'aide d'un coach de mémoire qui se déplace à domicile pour vous faire travailler votre faculté de mémorisation. Il y a aussi la prévention qui consiste à apprendre une langue étrangère. Ceci pouvant contribuer à créer une réserve cognitive que le cerveau peut utiliser lorsque d'autres régions cérébrales deviennent défaillantes.

 

Partager

 Commentaires :

Inscription à la newsletter :
 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de retraite?

Trouvez en 2 clics une maison de retraite près de chez vous, grâce à notre annuaire intéractif !