Assurance vie : attention aux arnaques post COVID

Vu sur le Web

Catégorie Vu sur le Web
Assurance vie : attention aux arnaques post COVID
Assurance vie : attention aux arnaques post COVID

Depuis le déconfinement, de nombreuses personnes ont été victimes d'arnaqueurs se faisant passer pour des notaires afin de soutirer de l'argent aux familles ayant perdu un proche récemment. Un phénomène qui surfe sur la peur engendrée par la crise actuelle.

De fausses assurances-vie

Dans plusieurs régions de France, un phénomène est apparu profitant pleinement de l'angoisse de la crise sanitaire. Le mode opératoire est simple : éplucher les avis de décès puis entrer en contact avec les familles en annonçant un bénéfice d'un contrat d'assurance-vie qui n'existe évidemment pas. Ces faux notaires commencent par demander des informations personnelles : carte d'identité, justificatif de domicile, etc. Ils n'oublient évidemment pas de vous donner un RIB d'un compte ouvert dans un pays limitrophe à la France. Puis, ils réclament de verser une somme importante afin de débloquer les fonds.

Une arnaque qui peut rapporter très gros puisqu'une des victimes dit avoir payé 20 000 euros en plusieurs virements. Une escroquerie bien connue des services de police puisque des dizaines de plaintes sont envoyées chaque année. D'après la Chambre des notaires, les Français devraient se méfier, car ce phénomène pourrait bien s'étendre à d'autres professions du droit.

Quelques conseils pour éviter les arnaques

Si vous avez souscrit à un placement en assurance vie, vous devez être vigilant à plusieurs points. Le premier est évidemment de tenir au courant vos proches, pour éviter les escroqueries comme celle citée plus haut. Le meilleur conseil que l'on puisse vous donner, que vous ayez une assurance-vie ou pas, est d'en parler avec des personnes de confiance.

De plus, vous ne devez jamais communiquer vos informations personnelles par téléphone et c'est d'ailleurs de cette façon que vous pourrez vous rendre compte d'une supercherie quelconque : les notaires ou les avocats ne vous demanderont jamais vos informations personnelles par téléphone ou par Internet.

Faites attention cependant, ces escrocs peuvent aussi vous contacter par courrier électronique. Les arnaques par e-mail sont nombreuses actuellement. La meilleure marche à suivre est de bien regarder l'adresse de l'expéditeur et de vérifier le plus possible la nature du mail. En général, de nombreuses pièces jointes sont accolées aux mails, ne les ouvrez pas, elles pourraient représenter un danger pour votre ordinateur ou votre smartphone. Même si l'offre est alléchante, ne versez jamais un seul euro sur une demande téléphonique ou courriel.

Lorsque vous êtes sûr et certain que vous avez bel et bien affaire à un escroc, faites un compte rendu sur le site du ministère de l'Intérieur afin de signaler les comportements délictueux sur la toile.

Partagez cet article :



Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée